Faire-part Bar Mitzvah, quelle langue choisir :

Beaucoup de personnes optent pour des faires-parts qui comprenant le français et l’hébreu. Cela peut parfois s’avérer compliqué surtout si vous n’êtes pas à l’aise avec l’hébreu. Les exemples ci-dessous vous mèneront à travers quelques exemples de faires-parts de Bar Mitzvah, vous y trouverez des conseils pratiques pour éviter les erreurs quant au choix de la langue.

Deux questions doivent être examinées en détail :

Le  nom : Le nom et le prénom doivent être orthographiés correctement ! En effet, cela n’est pas aussi simple que ça puisse paraitre, surtout si vous allez écrire votre faire-part en deux, voire trois langues.
Voici deux exemples d’erreurs communes :

Comment vous allez épeler Katia en hébreu ?
Comment voulez-vous épeler חנה en français ?
(Chana, Hanna, Hannah, Channah)

Dates: Les dates sont problématiques du fait de  la différence avec le calendrier juif.

La journée traditionnelle juive commence au coucher du soleil et se termine au prochain coucher de soleil alors que notre calendrier va  de minuit à minuit.
En plus de cet écart, l’hébreu moderne utilise le calendrier avec le nom hébreu pour les jours.

Prenons un exemple: Supposons que vous organisez un Bar Mitvah le lundi soir à 19h00, un jour où le coucher du soleil est à 18h00. En hébreu moderne, le jour de votre fête serait Yom Sheni qui est lundi. Jusqu’à minuit en hébreu classique, le jour de votre  Bar Mitva serait Yom shelishi, mais toujours lundi selon le calendrier actuel.

Conseil: assurez-vous que la date de votre faire-part de Bar Mitvah comprend entre parenthèses la date du calendrier hébreu afin que vos invités puissent savoir à quel jour vous êtes réellement allusion.

Langue faire-part Bar Mitzvah